« Entre le bœuf et l’âne gris… »

Le Nain - L'adoration des bergers
Le Nain – L’adoration des bergers

J’aime beaucoup Noël, et notamment les poèmes et les cantiques de Noël (et j’ai une tendresse particulière pour l’âne et le bœuf, dont la présence dans la crèche est si humble qu’elle n’est même pas signalée dans les évangiles 😉 ).

Un de mes cantiques préférés est bien traditionnel, mais il est toujours chanté dans les églises et les concerts de Noël. Quand je l’entonne, j’ai l’impression de voir les notes monter vers la nuit étoilée pour atteindre les « mille anges divins, mille séraphins » (l’extase, le vrai cadeau, c’est quand on le chante à la messe de minuit).

Doux et joyeux Noël à tous !

Entre le bœuf et l’âne gris,
Dort, dort, dort le petit fils
Mille anges divins, mille séraphins
Volent à l’entour
De ce grand Dieu d’amour.

Entre les deux bras de Marie,
Dort, dort, dort le petit fils
Mille anges divins, mille séraphins
Volent à l’entour
De ce grand Dieu d’amour.

Publicités

2 commentaires sur « « Entre le bœuf et l’âne gris… » »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s