Elizabeth Von Arnim, Avril enchanté

AVRIL_ENCHANTE_1367834226Si vous êtes morose, déçu de la vie, frustré, le docteur Von Arnim vous prescrira une cure de jouvence au paradis, j’ai nommé l’Italie. Effets garantis !

Malgré son titre, Avril enchanté est une lecture parfaite pour l’été. On entre dans l’intimité de quatre femmes, anglaises, dégoûtées du monde (mais surtout du climat anglais), qui décident inopinément de s’établir en villégiature dans un château médiéval italien, au bord du golfe de Gênes, durant tout le mois d’avril.

Il y a Lotty Wilkins, jeune épouse vivant dans l’ombre de son ladre mari ; Rose Arbuthnot, délaissé par le sien et qui compense son absence en se jetant dans la bigoterie la plus élevée ; Mrs Fishers, vieille femme aigrie et misogyne qui convoque à tous moments et à tous propos les mânes des écrivains du temps de la reine Victoria qu’elle aurait côtoyé dans sa jeunesse, au net désavantage du monde « actuel » (1920…) ; et enfin, la sublime, la demi-déesse, Lady Caroline Dester, écœurée des vanités mondaines et de l’effet ravageur qu’elle provoque dans toute la gamme de l’humanité mâle.

Au contact d’un paysage édénique, ensoleillé, flamboyant, regorgeant de fleurs, chacune va peu à peu se dépouiller de la carapace qui les étouffe et laisser éclore leur vrai moi, délivré des conventions sociales et des peurs. Cerise sur le panettone, le château qui les accueille s’appelle… San Salvatore.

Je crois qu’Elizabeth Von Arnim a inventé là le roman « feel-good ». La recette en est simple : paysages sublimes et fleurs à foison, divins repas, « chambre à soi » pour reprendre la célèbre expression de Virginia Woolf (qui se serait sûrement plu à San Salvatore), et quiproquos hilarants. Les dialogues sont très fins, les observations sur les petites manies des unes et des autres, pleines d’ironie à l’anglaise. Et bien-sûr, bien-sûr… ***happy end***.

Le tout fonctionne comme une fable énergisante que je retiens pour ses trouvailles pleines d’humour et ses jolies descriptions. Et je verse avec plaisir ce billet à deux challenges (attention, c’est bientôt la challengite aiguë qui me guette !) :

Le challenge « A Year in England« , continuateur du mois anglais.

destination palEt le challenge « Destination PAL » dont c’est ma 3e contribution (sur les 6 prévues).

Publicités

12 commentaires sur « Elizabeth Von Arnim, Avril enchanté »

  1. Bien que je ne sois pas très feel-good dans mes choix littéraires et bien que je ne sois pas on plus friande des histoires de femmes, il me tente quand même…le titre, le lieu, l’époque sans doute. Noté

  2. Mais tu m’étonnes qu’il y a de quoi être déprimé(e) avec le temps anglais héhéhé !
    J’ai acheté ce roman à la suite du mois anglais dernier, ça a l’air d’être en effet un excellent roman feel good ! To be continued pour une prochaine lecture !

  3. Mais quel bonheur que ce roman ! Je l’ai lu il y a de nombreuses années mais j’en regarde un très beau et lumineux souvenir. A chaque fois que je lis un billet, j’ai envie de m’y replonger !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s